Vegan, le nouvel art de vivre

© Pixabay

Plus qu’un régime alimentaire, le vegan est devenu un art de vivre… Décryptage. Il y a déjà quelques années que des stars comme Leonardo DiCaprio ou Natalie Portman se sont déclarées vegan. Mais, depuis quelque temps, on va encore un pas plus loin. En février dernier, Los Angeles a eu droit à sa première Fashion Week vegan tandis que, dans la foulée, Beyonce lançait un concours pour offrir des places de concert à vie à ceux qui deviendraient vegan.

Alors, la question se pose : le vegan est-il devenu le nouveau régime à la mode ?

De quoi s’agit-il au juste ? Le vegan est-il juste un végétarien (qui ne mange ni viande ni poisson )? Non, c’est plus que ça. Il se rapproche plus du végétalien qui ne consomme aucun produit alimentaire issu de l’animal (pas d’œufs ni de produits laitiers ) mais en allant un pas plus loin : il refuse la présence de toute trace de produit animal dans la production. Est-ce que ça veut dire qu’il ne reste plus rien dans l’assiette ? Non, heureusement. Si vous devenez vegan, vous pourrez encore manger du chocolat, par exemple. Il en existe sans lait. Il est aussi possible de végétaliser au maximum ses plats préférés. Avec des fromages végétaux, par exemple, on peut retrouver la saveur d’un camembert ou d’une mozzarella.

Vêtements et cosmétiques

Mais le vegan va donc un pas plus loin que l’alimentation. De nombreux articles non alimentaires contiennent en effet des produits d’origine animale. C’est la raison pour laquelle les vegans décident également de faire le choix de faire attention aux vêtements qu’ils portent et aux cosmétiques qu’ils utilisent. Ils disent alors bien souvent adieu au cuir, à la soie, la laine, le duvet et la fourrure pour se recentrer sur l’acrylique, le nylon, le polyester ou encore le coton. Pour leurs cosmétiques, ils renoncent à ceux qui contiennent des ingrédients d’origine animale (comme la cire d’abeille ) ou testés sur des animaux. Et ils n’emmènent pas leurs enfants au zoo ou au cirque. Rien ne vaut un bon documentaire en télé si on veut voir des animaux exotiques ou une balade à la ferme si on veut montrer aux enfants de vraies vaches.

Du coup, la toile s’emballe et les blogs sur le sujet fleurissent. On y apprend à rendre un repas vegan festif, à faire ses courses sans exploser son budget, à tester « une journée dans mon assiette vegan » mais également des astuces pour adopter tout doucement un mode de vie vegan. A ce sujet, le site Veganfreestyle propose, par exemple de choisir un mode de transition qui convient à votre personnalité : petit à petit avec un repas par jour ou du jour au lendemain. Ne vous précipitez pas, préconise le site, dans le premier magasin bio pour acheter les derniers produits tendance et hors de prix : cela risquerait de vous faire penser qu’un régime vegan coûte plus cher. Ensuite, optez pour des recettes simples au début et qui vous donnent envie.

Peur d’avoir des carences ? Si vous mangez suffisamment de chaque groupe d’aliments (fruits, légumes, céréales, un peu de matières grasses/oléagineux ), vous n’avez pas de raison d’être carencé.

Et vous, êtes-vous prêt pour le vegan ?

E.D.