Une nouvelle toque à la tête de la Maison Bruneau

Maxime Maziers

A 29 ans, Maxime Maziers a repris la célèbre maison Bruneau. Un jeune chef étoilé qui est déjà passé par les plus grands restaurants où il a appris le respect du client. Non loin de la basilique de Koekelberg, on trouve la maison Bruneau. Une institution culinaire qui est montée jusqu’à la triple étoile au guide Michelin. Au printemps dernier, le septuagénaire Jean-Pierre Bruneau a cédé les clés de son restaurant et de l’ensemble du bâtiment à Maxime Maziers, 29 printemps.

Chef étoilé de l’Ecailler du Palais royal, le nouvel acquéreur a déjà fourbi ses poêles avec de grands chefs comme Alain Senderens (3 étoiles au Michelin à Paris) et Wout Bru (2 étoiles à Eygalières en Provence) mais aussi comme chef de cuisine au Bowery. Et puis, il connaît la maison puisqu’il a été sous-chef chez Bruneau durant quatre ans.

« Un coucou de Malines spécial pour Donald Trump »

Un restaurant qu’il a rouvert en juin dernier sous la dénomination Bruneau by Maxime Maziers. «J’ai gardé l’esprit des lieux pour satisfaire au mieux une clientèle qui attend de la discrétion, de la qualité, du bien-manger et un accueil: tout ce qu’on est en droit d’attendre d’un restaurant de standing. Il y a toujours le lunch du midi (à 55 € hors boisson) avec un choix entre 2 entrées, 2 plats suivis de dessert ou fromage. Il y a le menu Inspiration de saison et la carte. Et puis, il y a aussi le service traiteur pour les soirées privées et banquets».

Même pour les réunions des plus puissants de ce monde. «Lors d’un Sommet de l’Otan, j’ai dû faire le menu pour 35 chefs d’Etat. Il a fallu composer avec 34 listes d’exception. Je suis parvenu à proposer trois plats qui correspondaient à l’engrenage de chacun. Sauf que j’ai dû courir derrière un coucou de Malines spécial pour Donald Trump. Lorsque j’ai fini par trouver la bête rare, le président américain a opté pour une sole avec des crevettes grises.»

L’établissement a gardé ses habitués du temps de Monsieur Bruneau (et propose d’ailleurs ses incontournables) mais peut aussi compter sur des aficionados du chef Maziers du temps de L’Ecailler. Sans oublier une nouvelle clientèle d’habitués: ceux qui viennent par le bouche-à-oreille. «La meilleure des publicités», se réjouit le nouveau patron des lieux. «Sinon, ma clientèle est très cosmopolite avec des personnes qui négocient des affaires, des politiques, des amoureux, des gastronomes ou encore des pensionnés qui prennent le temps et apprécient les plaisirs de la table

«Je salue tous mes clients!»

Le chef Maziers est aux petits oignons pour ses visiteurs. «J’aime bien aller à la rencontre de mes clients. C’est important de les connaître. Je le fais par sympathie, mais aussi pour répondre à leurs demandes et leurs attentes. Il n’y a pas un client qui parte sans que je le salue. Ce n’est pas une obligation, c’est un plaisir. C’est important de remercier les personnes qui ont fait l’effort de venir ici pour ma cuisine, pour le service.»

Un chef qui n’est pas vraiment partisan des émissions TV du style ‘Top Chef’ ou ‘Cauchemar en cuisine’ et encore moins des sites Internet de critiques culinaires. «Cela gâche le métier avec des clients qui se prennent d’un seul coup pour de grands critiques gastronomiques et donnent leur avis sur tout. Je ne prête guère trop attention à ce qu’ils peuvent mettre sur Trip Advisor ou ailleurs. D’autant que je salue justement chaque client avant qu’il ne parte. S’il y a eu le moindre problème, il peut me le dire à ce moment-là. Ne rien me signaler et aller ensuite se plaindre sur la toile derrière un pseudo, c’est limite!»

Actuellement, les lieux comptent 16 tables. Prochainement, l’étage sera aménagé en salon et business-room. Il est aussi prévu d’ouvrir, attenant au restaurant, une boutique de plats à emporter et produits finis.

Julien SEMNINCKX

Infos ?

Où?
Restaurant Bruneau by Maxime Maziers, 73-75 avenue Broustin, 1083 Bruxelles.
Quand?
Ouvert du jeudi au lundi, de 12h à 14h30 et de 19h à 22h. Fermé les mardis et mercredis.
T. 02.421.70.70
contact@bruneau.be
www.bruneau.be