Plus fortes ensemble

Le monde des affaires est un monde d’hommes. « Faux ! », répondent en chœur Aurélie Nkasa Liloko et Letizia Festa, les fondatrices du club  d’affaires féminin carolo, Madame Network. L’inauguration s’est déroulée ce mardi 23 octobre et c’est déjà un franc succès.

Letizia Festa confie : « Notre objectif en lançant ce projet était de casser les deux images souvent liées au  club d’affaires : un  lieu exclusivement masculin ou un lieu mixte avec un nombre de femmes minoritaire et où leur voix n’a pas le même poids que celle de leurs collègues masculins.»

Elle poursuit : « Madame Network, c’est l’inverse. Le club est destiné en priorité aux femmes – qui paient une cotisation plus importante – mais reste aussi ouvert aux hommes à des occasions particulières parce que nous restons conscientes qu’ils nous apportent beaucoup.»  L’inauguration s’est très bien passée comme le confie Letizia Festa. « Il y avait beaucoup de sourires dans la salle du l’hôtel Vander Valk Airport Charleroi, c’était plutôt encourageant.» Le concept plait, c’est clair, même dans les  chiffres : en un mois, les deux fondatrices ont séduit 25 adhérentes. « D’ici quelques mois, nous espérons atteindre le nombre de 40 membres. » Le fonctionnement de ce club d’affaires féminin ne diffère pas beaucoup d’un autre : « Réseautage, conseils, partage d’expertises, etc., nous n’allons pas révolutionner le concept », précise la jeune femme. « Nous allons plutôt lui donner un vent de fraîcheur. Notre originalité est ailleurs. Toutes les femmes n’ont pas le même rythme de vie et ne seront pas disponibles au même moment. Nous organiserons donc trois activités par mois, proposées à quatre plages horaires différentes : le matin, le midi, l’après-midi ou le soir. »  Avec Madame Network, les femmes restent les gardiennes de leur temps !

En France et en Belgique, le salaire des femmes est en moyenne 25% plus bas que celui des hommes.

  • Le nombre de mères travaillant à temps partiel pour élever leurs enfants est huit fois supérieur à celui des pères.
  • Les femmes restent minoritaires en politique et dans les postes de direction en Belgique.
  • En Chine, 55% des nouvelles entreprises fondées en 2017 sont dirigées par des femmes.
  • Les femmes consacrent nonante minutes de plus  en moyenne aux  tâches domestiques que les hommes.
  • En France et en Belgique, les retraites des femmes sont 25% plus faibles que celle des hommes.

Sandra Zatloukal