Le Fromageon, tendances et tradition

©S.G.

Pousser la porte du commerce, établi au Bultia depuis trois décennies, c’est entrer dans un lieu d’abondance et de choix. Découverte.

La propriétaire-gérante, Violaine Lejeune, le résume, avec le sourire : « Chez moi, c’est la caverne d’Ali-Baba. Mais tout en fromage ». Animée par la passion de son produit, celle qui a racheté le Fromageon à ses anciens propriétaires il y a sept ans, après y avoir commencé en job étudiant à l’âge de quinze ans, analyse, avec une fierté légitime : « L’enseigne a toujours gardé sa bonne réputation. J’ai régulièrement des clients qui viennent de loin, de Bruxelles, de Namur, du Brabant Wallon. De Flandre, même, ça n’est pas rare ».

Portée par son goût et sa connaissance du fromage, Violaine avoue : « Tout le monde adore le vrai, bon fromage, à la maison. Tout est accepté, sauf les fromages fondus industriels. Il m’arrive, quand je prends des vacances, d’envisager les lieux de visite en fonction des types de fromage que je pourrais y découvrir, comme en Angleterre ».

Mais avant de programmer son prochain périple touristique, la patronne doit se préparer à sa période la plus active : « La vente de fromages connaît toujours une hausse à partir de septembre mais ce sont évidemment les Fêtes de fin d’année qui sont les plus propices à notre commerce ».

Raclettes, fondues, plateaux en fin de repas, les réveillons de Noël et Nouvel an se prêtent à la dégustation de pâtes dures, molles, persillées, à la croûte brossée ou fleurie, à base de lait de vache, de chèvre ou de brebis.

« Nous proposons tous les AOP et nous travaillons aussi avec de nombreux petits producteurs. Notre offre dépasse les traditions belges et françaises », énumère la patronne, qui garde toujours un œil sur les tendances actuelles. « Je constate un vrai phénomène, avec des gens qui, invités chez des amis, préfèrent apporter le fromage ou un panier garni plutôt que les traditionnels bouquets de fleurs ou boîtes de chocolats ».

Le Fromageon est prêt à répondre aux demandes : deux comptoirs y sont consacrés au fromage, le troisième, à la charcuterie. « Nous réalisons des paniers garnis à la demande des clients, nous les composons avec eux, pour tous les budgets, dès 25 euros ».

SebG