L’ambitieuse chrysalide de la Tour Léopold

Ne dites plus Tour Léopold mais Leopold Views. A l’heure où l’offre en logements peine à répondre au boom démographique que connaît Bruxelles, ce projet de reconversion de bureaux en appartements vient à point nommé.

Sis rue de Genève à Evere, Leopold Views est avant tout l’histoire d’une chrysalide immobilière, soit la reconversion intégrale d’un immeuble de bureaux de treize étages en un ensemble d’appartements. Porté par la société de promotion Matexi, ce projet de studios et d’appartements d’une à trois chambres avec terrasse privative se situe à moins d’un quart d’heure du cœur de la capitale de l’Europe et se trouve non loin de l’OTAN et des institutions européennes.

Son atout ? La vue imprenable sur Bruxelles, le parc du Palais royal de Laeken et l’Atomium. Un panorama exceptionnel qui ajoute un certain cachet à l’ensemble. Son architecture contemporaine offre en outre un mélange subtil entre son habit blanc, ses grandes terrasses avec accès depuis chaque pièce de vie et ses panneaux solaires.

Sur le plan des facilités, la société de promotion immobilière met l’accent sur une offre étendue de services réservée aux résidents de l’immeuble (lockers, blanchisserie, car-wash, etc.) ainsi que sur la philosophie du projet qui peut se résumer par la convivialité via la fluidité des logements et des espaces partagés (terrasse commune au treizième étage sur le toit de l’immeuble, local vélos, etc.).

Enfin, Leopold Views s’inscrit également dans une volonté de développement durable grâce à l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement tels que le bois utilisé pour la réalisation de la structure de la façade, ou les panneaux solaires installés sur la toiture. Ceux-ci contribueront à l’alimentation électrique des espaces communs.

Thibaut VAN DER NOOT