Choisir sa cuisine

© Diesel Social Kitchen

Si vous faites construire une cuisine cette année, sachez que la grande tendance du moment, c’est la cuisine simple, sobre et minimaliste. On assiste au retour des couleurs neutres et sobres mais aussi des matériaux naturels comme le bois. Ce qui n’empêche pas d’y placer une touche de fun et de couleur.

Sur un plan pratique, comment agence-t-on sa cuisine ? Etant donné que la cuisine est devenue une pièce multi-usages (les enfants y font les devoirs et les copains viennent boire l’apéro pendant qu’on y prépare des petits plats), il convient qu’elle soit confortable mais aussi pratique et fonctionnelle. Du côté des matériaux, si le verre apporte une ambiance moderne teintée de fraîcheur et de légèreté, le laqué (à partir de MDF hydrofuge) est facile d’entretien tandis que le bois propose une multiplicité de possibilités (variété d’espèces, de couleurs et de textures).

Fluidité de passage

Le rangement, maintenant. Il est très important dans une cuisine. Il doit être pratique et optimal. Les aliments, par exemple, se conservent à l’abri de la lumière, de la chaleur et au-dessus du sol. L’îlot central, autre tendance de l’année 2015, s’il fait aussi zone de transition, est souvent un espace de rangement bien utile.

Si votre espace cuisine est de petite taille, privilégiez le rangement dans des meubles en hauteur, en colonnes. Prenez également des appareils électroménagers multifonctions (silencieux et discrets) comme un four micro-ondes qui intègre la chaleur tournante. Pensez en tout cas à la fluidité de circulation dans votre cuisine, c’est important car c’est souvent l’endroit où on se retrouve à plusieurs en même temps et il est important de ne pas se marcher sur les pieds. Au rayon des revêtements, l’acier inoxydable reste le grand leader pour habiller une hotte ou un plan de travail. Il est en effet pérenne et facile d’entretien. Il a donc tout bon !

Eggo

Ecologie en cuisine

Enfin, si vous souhaitez privilégier l’aspect écologique, sachez que c’est possible dans une cuisine de faire la chasse aux composés organiques volatils (les fameux COV) qui polluent l’air.

Pour ça, on regarde attentivement ce qu’on prend comme vernis, peintures ou laques et on fait appel à un pro si on ne s’y connaît pas assez en la matière. Privilégiez également des électros peu gourmands en énergie comme un lave-vaisselle ou un frigo à compartiments. Il existe des labels et des certifications, renseignez-vous. Ce sera tout bon pour votre portefeuille, dans les prochaines années. Enfin, il existe des dispositifs pour mettre sur les robinetteries pour réduire le débit. Pensez-y aussi !

Laurence BRIQUET